Jeanne 29 décembre 2017

Immobilier : comment négocier son prêt immobilier ?

 

On souhaite tous payer le moins possible lors de l’achat d’une maison. Le crédit peut-il être négocié alors pour que nous soyons gagnant dans l’histoire ?

Le prêt est-il négociable ?

Oui, le prêt peut-être négocié 45 jours après la date de signature de promesse de vente. Vous pouvez donc tout mettre en œuvre pour essayer de négocier un prêt qui sera le plus avantageux pour vous. Cependant, le crédit est négociable sous certaines conditions, nous allons donc voir ensemble les différentes possibilités que vous pouvez avoir concernant la négociation de votre prêt avec votre banque.

Vous n’avez pas ou peu de taux d’endettement.

En effet, l’argument numéro 1 pour négocier votre prêt est que vous avait peu de taux d’endettement. Ce taux d’endettement se calcule en fonction de deux critères : vos revenus mensuels et vos charges financières qui sont déterminées par votre capacité à épargner. Si votre taux d’endettement est situé entre 10 et 15 % alors vous avez un profil considéré comme très bon voir excellent !

Néanmoins si vous dépassez les 33 % de taux d’endettement, vous aurez plus de mal à demander à votre banque une négociation. Aucune banque au monde ne voudra prendre le risque de vous aider et vous prêtez de l’argent, car elles sont soumises à des restrictions de la loi Neiertz. En revanche, si vos revenus mensuels sont très importants alors vous avez peut-être une chance. En revanche, si vos revenus mensuels sont très importants alors vous avez peut-être une chance.

Vous disposez d’une grosse somme d’argent suite au paiement mensuel de votre crédit.

S’il vous reste un gros « reste à vivre », c’est-à-dire une grosse somme d’argent après avoir payé votre crédit du mois alors vous pouvez être sujet à négociation pour votre prêt immobilier. La plupart des banques ont un seuil de 400€ par foyer, certaines fixent leurs seuils à 600€ donc si vous possédez un revenu mensuel élevé et un patrimoine important alors il faut que vous le mettiez en avant pour pouvoir mieux négocier votre prêt. Vous pouvez aussi pour ce type de calcul, faire des simulations en ligne pour connaître votre « reste à vivre ».

Vous pouvez apporter conséquemment.

L’argument numéro 3 est que vous pouvez aisément apporter un apport personnel important. Pour envisager de s’engager dans un prêt immobilier, il vous faut un minimum de 10 % de la valeur du bien que vous souhaitez acquérir. Avec cet apport, vous pourrez couvrir les frais de notaire qui s’élève en général à 8 % de la valeur du bien, mais vous avez aussi la possibilité de chercher des financements qui ne nécessite aucun apport particulier.

Néanmoins, si vous pouvez fournir un apport allant de 20 à 30 % de la valeur du bien alors les établissements bancaires pourront vous proposer des taux intéressant voir des bonus sur vos taux. Il existe d’autre possibilité pour avoir un apport suffisant afin de négocier son prêt. Vous pouvez faire appel à des personnes physiques ou morales afin qu’elles vous aident à atteindre le pourcentage idéal à la négociation.

Vous savez gérer votre compte

Encore un argument de qualité et de taille face au prêteur. Si vous gérez bien vos comptes et que vos finances sont relativement saines alors cela deviendra un facteur-clé pour la négociation.

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*