Jeanne 29 décembre 2017

L’homéopathie

 

Autour du monde, les coutumes et traditions influent énormément sur le mode de vie des populations. La santé de ces populations est dirigée par une médecine qui tire ses racines de ces coutumes et traditions. Prenons l’exemple européen. Si Alexander fleming n’avait pas inventé la pénicilline, notre médecine n’aurait pas à ce point été dirigée vers les antibiotiques et autres traitements bactériologiques, comme les vaccins ou autre. En Asie, la culture est extrêmement différente, et leur médecine aussi. L’homéopathie vient d’asie, et est controversée en europe et en occident. Mais qu’est ce que l’homéopathie ?

L’homéopathie est issue de la culture de l’eau. Notre corps humain est composé à 70% d’H2O, et de nombreux autres organes, fluides, et composantes diverses et variées. Mais l’eau, facteur principal et vital, régule notre corps des cheveux à la moelle osseuse. L’homéopathie est donc un traitement qui agit sur la mémoire de l’eau. L’eau a une mémoire, et garde en soi de nombreuses propriétés. Ainsi, le traitement par l’eau, qu’on fait passer à travers des plantes, aux vertus curatives, est efficace et permet de traiter de nombreuses maladies et maux.

L’homéopathie et la médecine asiatique est souvent méprisée par les médecins et chercheurs occidentaux, qui associent leurs pratiques à quelque sorte de mysticisme. Mais il faut prendre en compte quelques facteurs, indicateurs et preuves du bon fonctionnement de ce genre de médecine. En effet, ceci est sûrement associé aussi à un mode de vie particulier, mais l’espérance de vie asiatique dans les pays développée est supérieure à celle occidentale. Alors oui, l’asie n’est pas éduquée dans de mêmes conditions que nous autres occidentaux, ils ne sont pas éduqué dans la glorification des fast food, de la nourriture grasse, et dans de nombreux vices que nous autres occidentaux raffolons.

Mais quand on sait que des pratiques comme l’acupuncture permet de curer des problèmes nerveux, et d’autres choses extraordinaire, comme des opérations délicates sur des organes sans anesthésie, on peut repenser leur efficacité, et surtout le crédit que l’on accorde à ces pratiques médicinales.

L’homéopathie fonctionne donc grâce à la mémoire de l’eau. Les essences issues de la distillation aquatique de plantes à effets curatifs, doivent être diluées pour être ingérées. Elles passent ensuite dans le sang, dans les organes, dans tout le corps, et réveillent alors les défenses immunitaires présentes qui permettent de lutter contre les bactéries et virus. L’homéopathie est donc un stimulant corporel, un stimulant pour les organes qui savent normalement se défendre contre les menaces bactériologiques présentes dans la nature.

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*