Jeanne 29 décembre 2017

Qu’est ce que le street workout ?

Dans une société formatée par un prisme de virilité, formatée par une importance de l’image que l’on dégage, et formatée par des complexes d’infériorités toujours grandissants, la sculpture du corps, la beauté et la forme sont des facteurs que beaucoup prennent en compte. Ainsi, passé l’ère du bodybuildings, des muscles beaucoup trops développés est venue l’ère du corps sec, tracé, dessiné, du corps quasiment parfait. Ainsi, les salles de sports traditionnelles où les grands gaillards viennent soulever de la ferraille afin de faire gonfler leurs pectoraux et leurs biceps ont commencé à se vider, et les sportifs ont délaissés ce qu’ils appelaient autrefois le temple pour des terrains en plein air. Ils y pratiquent alors le street workout. Mais qu’est-ce que le street workout ? Comment se pratique-t-il ?

Le street workout est né récemment, et son concept est simple. Il s’agit de forger son corps et ses muscles, à l’aide de ce dernier uniquement. En effet, le workout n’implique pas la pratique d’haltères, de machines en tous genres, ou encore de poids considérables. Les workouteurs, comme ils s’appellent, s’entraîne donc au poids du corps. S’entraîner au poids du corps implique des avantages et des inconvénients.

En effet, ce sport est meilleur pour le dos par exemple, car il ne dérègle pas la colonne vertébrale. Les exercices se font dans le respect des capacités corporelles, et les traumatismes infligés aux muscles ne sont pas aussi conséquents que ceux subis lors de l’exercice en salle de musculation. De plus, quasiment chaque exercice de musculation en SW (street workout) muscle le dos. Ceci est primordial afin de ne pas développer de scolioses, ou autres problèmes vertébraux. Les muscles du dos sont semblables aux fondations d’une maison. Afin de pouvoir bâtir les murs, le toit, et finalement arranger une décoration, il faut avoir de solides fondations, et des murs porteurs de confiance. Le dos représente ces fondations et ces murs porteurs. Ainsi, après que dos se soit musclé, les bras, les jambes, les biceps et autre seront bien plus simples à développer, et tout ceci permet de conserver une harmonie corporelle, lorsque les muscles prendront de la masse.

De plus, la musculation considéré comme de la “gonflette”, obtenue en poussant de lourds poids sur des barres en fonte ne sont pas des muscles qui durent. Lors de l’arrêt de la pratique, les muscles fondent et les problèmes surgissent. En revanche, le street workout, puisqu’il est fait au poid du corps, permet de conserver une armature musculaire même des mois après l’arrêt du sport. Cette stabilité est essentielle.

Le SW ressemble donc plus à du renforcement musculaire, comme on peut le voir à la boxe, ou encore au basket. On ne cible pas de zones à développer, mais on muscle en profondeur l’intégralité du corps, en ménageant les tendons, les ligaments et les articulations.

Le workout comprends d’innombrables exercices mais les plus connus sont les pompes, écartées, resserrées, en losange ou claquées, les tractions, les dips, en élévation ou couchés sur le sol, le gainage, le travail de toute la ceinture abdominale, et les tractions. Ce dernier exercice est très prisés de ceux qui s’affichent publiquement sur internet, car il est particulièrement impressionnant.

Vous en savez un peu plus maintenant sur le sport qui rassemble de plus en plus d’adeptes au fil du temps.

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*